Exposition « Papiers de fer »

15 Juin - 29 Août

Avec les papiers de CLAIRE et les sculptures en fer de Daniel HERBOURG

- les PAPIERS de Claire POLICELLA-FERRY :
Claire sculpte le papier d’une manière toute particulière, vous conviant à l’évasion, à la poésie, en toute légèreté.

Née sur les rives du lac Léman à Évian, Claire Policella-Ferry vit à Nancy. Baignée depuis sa petite enfance dans des paysages hauts en couleurs, elle cultive son approche graphique aux Beaux-Arts d’Annecy. Elle obtient ensuite son diplôme d’illustrateur aux Arts Appliqués de Reims.

Plus tard, claire désire passer du graphisme au volume et à l’idée de créer des objets décoratifs contemporains qu’on ne retrouverait pas dans des boutiques de décoration. Attirée par la technique du papier mâché, Claire froisse le papier, le tord, le façonne selon son imagination et réalise ainsi des pièces uniques, originales et durables. Des personnages aériens, à l’esprit festif voient le jour dans toutes les dimensions et toutes les couleurs, et prennent vie en s’accrochant à l’aide de leurs mains.

De drôles de voitures, des oiseaux, des cuissardes excentriques, des sacs à mains géants naissent de son imagination. Claire expose dans toute la Lorraine (salons d’arts tels que Talents de femmes,  à Nancy,  Place des Arts à Strasbourg et est présente dans différentes galeries (Helmut et Petula  à Nancy, ainsi que dans le Sud de la France), à Paris, au Luxembourg, à Orléans et Bruxelles. L’originalité de ses créations lui vaut des articles dans la presse quotidienne et des reportages sur TF1, France 3, Air TV.

 

- les sculptures en fer de Daniel HERBOURG :
Cet artiste meusien détourne, assemble des matériaux de récupération pour créer ici dans le règne animal, là dans le genre humain…

Daniel HERBOURG a débuté la sculpture à partir de vieilles ferrailles,  trouvées à la campagne, en les assemblant selon l’humeur du moment. Et petit à petit, il s’est tourné vers des formes plus abstraites, en introduisant des matériaux du marché, le fer à béton notamment. Depuis quelque temps, il s’est orienté résolument vers l’art contemporain, réalisant parfois des sculptures métalliques monumentales.

Privilégiant  la  poésie plutôt que la  réalité physique, le corps humain et en particulier celui de la femme est une grande source d’inspiration.

Les deux artistes innovent de par leur collaboration et leurs contrastes : l’une farandole, l’autre s’ancre dans le robuste, à partir de vieux outils ou de métaux de récupération.

Tous deux opèrent à la fois dans l’insolite et le fantasmatique, tantôt ciselé, tantôt brut.

 

Deux artistes qui se répondent, chacun dans leur monde imaginaire.

Deux matières aux antipodes qui pourtant se  reflètent.

Laissez-vous séduire par leur rencontre.

Entrée libre à l’Hôtel de Ville:
du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et 13h30 à 17h30 (sauf le jeudi 14 h)
le samedi de 10 h à 12 h.