Tourbière de la Basse Saint-Jean

La tourbière acide de la Basse Saint-Jean n’a pas d’équivalent en Meurthe-et-Moselle. Un site aussi fragile que remarquable dont l’histoire remonte à 1 500 ans...

Pour plus d'informations, téléchargez l'infosite n°2 du CG54.

Cliquez ici pour télécharger la plaquette d'information.

L’origine de la tourbière de Bertrichamps ?

Tourbière

Une cuvette géologique dans laquelle de l’eau stagnante, rendue acide au contact du grès vosgien, a été progressivement colonisée par des végétaux particuliers, les sphaignes. Un patrimoine naturel et historique Plus près de nous, l’histoire contemporaine de la tourbière épouse celle des activités humaines. Jusqu’en 1949, on n’observe aucune évolution majeure sur le site. En 1977, quelques secteurs ouverts apparaissent, signe de probables déboisements. 1979 coïncide avec la création des trois étangs et l’apparition de la décharge. En 1988, de nouveaux déboisements ont lieu, tandis que la décharge s’étend... La suite est à écrire. Et vingt ans plus tard, c’est l’avenir même du site qui est en question. Un avenir que l’accord de partenariat signé entre la commune de Bertrichamps et le conseil général de Meurthe-et-Moselle entend préserver durablement au nom du patrimoine naturel et historique.

Plus de 500 espèces observées dont une trentaine d'intérêt patrimonial, le tout sur seulement 47 hectares et à proximité de chez vous !

Lyceana Alcyphron

 

De l’oseille dès le berceau Habitué des lisières forestières situées à proximité de la tourbière de la Basse Saint-Jean, le Cuivré mauvin (Lycaena alciphron) aime déposer ses oeufs sur les feuilles d’oseilles sauvages. C’est la première fois que ce papillon de 16 à 18 mm d’envergure est observé en Meurthe-et-Moselle.

 

 

 

 

Le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) tire son nom d’un chant particulier, dont la production en choeur, rappelle le son lointain des cloches. Aussi minuscule que toxique, ce batracien dispose d’une botte secrète. En cas d’agression, il arbore ses couleurs (qu’il a vives en face ventrale) et libère un liquide visqueux à l’odeur si repoussante que le prédateur ne l’oublie pas... La fois suivante, il lui suffit de bomber le torse pour tenir l’affamé en respect.

 

 

Dryocopus martius

 

 

 

Le Pic noir (Dryocopus martius) est le plus grand des pics européens. Cet oiseau au tambourinage très sonore creuse sa cavité en hauteur dans un arbre au fût large et dépourvu de branches. Son nom latin qui évoque Mars, le dieu de la guerre, rappelle que les soldats antiques faisaient la guerre au son du tambour, en frappant les boucliers de leurs glaives pour mieux effrayer l’ennemi.

 

 

 

 

La Tourbière de la Basse Saint-Jean est répertoriée :
  • Logo Natura 2000Natura 2000 : ce réseau a pour but de préserver la diversité biologique de l'Union Européenne. Le but est de maintenir ou rétablir dans un état de conservation favorable des habitats  naturels et des habitats d'espèces de la flore et de la faune sauvage d'intérêt comunautaire (c'est-à-dire les plus rares ou les plus menacés). Il est composé de sites désignés spécialement par chacun des Etats membres en application des directives européennes dites "Oiseaux et Habitats". En savoir+

 

  • Logo ENSEspace Naturel Sensible : il s'agit d'une politique du Conseil Général de Meurthe et Moselle. 10 sites sont classés "E.N.S" car leurs écosystèmes, particulièrement riches, nécessitent d'être préservés. En savoir +